Jean-Luc Laurent
 
Jean-Luc Laurent - Le site



Facebook
Twitter
WhatsApp

samedi 7 décembre - 14h - école Charles Péguy : deuxièmes Ateliers Kremlinois

Le 23 novembre, je marche avec #NousToutes

22/11/2019



A ce jour, 136 femmes sont décédées dans le cadre de violences conjugales et familiales. 250 000 femmes par an sont victimes de violences conjugales. Les chiffres sont terribles. Des rassemblements ont eu lieu dans le monde entier. Le 23 novembre c’est à Paris et dans de nombreuses villes de province qu’auront lieu des marches pour dire stop aux violences envers les femmes. Je serai à la manifestation à Paris avec le collectif des citoyens des Ateliers Kremlinois. Car, si la cause est nationale et internationale, l’action est indispensable dans toutes les communes de France qui sont les briques de base de la République où la liberté, l’égalité et la fraternité sont niées quand une femme est victime de violence.

Nous sommes toutes et tous concernés. Nous devons agir.

Au Kremlin-Bicêtre, j’ai mis en place voici plusieurs années une permanence d’aide aux victimes pour accompagner et aider les femmes victimes de violence. À la région Île-de-France, j’ai été à l’initiative de la réservation de logements sociaux pour que les femmes victimes de violence qui doivent quitter leur domicile ne restent pas dans les foyers d’hébergements et puissent accéder à un logement.

Il faut aller plus loin. Au Kremlin-Bicêtre, nous réaliserons des logements pour les femmes victimes de violences sur le terrain réservé à cette cause rue Curie malgré le recours contentieux destiné à empêcher sa construction. À l’échelle de l’intercommunalité Grand Orly-Seine-Bièvre, je propose de créer un réseau pour la prévention et l’accompagnement des femmes victimes de violence, la création de logements dédiés et adaptés pour les femmes qui doivent être protégées en changeant de quartier ou de ville. Nous devons faire vivre la solidarité dans chaque commune et dans chaque bassin de vie.

Actualités