Jean-Luc Laurent

Le 28 juin, construisons Le Kremlin-Bicêtre en commun

23/05/2020



Le Premier ministre a annoncé ce vendredi que le second tour des municipales doit se tenir le dimanche 28 juin, après l’avis du comité scientifique et sans avis contraire de sa part dans deux semaines.

Cette décision est importante, elle nous rappelle que, malgré la pandémie, la démocratie ne doit pas être confinée. Ces deux derniers mois, les Français ont fait preuve de discipline et de patience, ce qui a permis d’endiguer la diffusion de la pandémie de Covid-19. Aujourd’hui, le temps est à la reprise, même si rien ne peut se passer comme hier. Il en va de la responsabilité des élus de ne jamais oublier que le confinement a laissé des traces : financières, sociale, psychologiques aussi. Demain, le mandat de maire devra être davantage tourné vers une aide, directe et immédiate, aux Kremlinois.

Le maire du Kremlin-Bicêtre a pris des décisions, je sais combien la responsabilité de maire demande implication et dévouement pendant les périodes de crise. Nous avons des désaccords sur la façon d’aider les Kremlinois pendant cette période particulière. Je regrette qu’il n’ait pas accepté l’aide financière exceptionnelle aux familles, les exonérations de loyers ou la méthode de distribution des masques au plus près des Kremlinois, que nous avons proposées.

Pendant cette campagne électorale qui s’annonce, responsabilité et prudence seront les maîtres mots des Ateliers Kremlinois. C’est l’esprit qui est le nôtre depuis le début de la pandémie. Il continuera de l’être pour les mois à venir. Le collectif citoyen des Ateliers Kremlinois a d’ores et déjà commandé des masques et des visières, car si nous sommes amenés à échanger dans les rues, sur le marché, n’importe où dans la ville, nous devons toujours nous protéger et protéger les autres. Les atermoiements du gouvernement quant au port du masque ne sont pas sérieux : le masque est le principal outil dont nous disposons pour faire reculer la pandémie.

Cette campagne sera aussi différente. Après deux mois de confinement, j’ai le sentiment que beaucoup de Kremlinois ont besoin de s’exprimer. Certains ont vécu un confinement heureux, ils ont pris le temps de se recentrer sur l’essentiel, de lire, de se reposer, d’être en famille. D’autres, et ils sont nombreux, ont souffert pendant le confinement. Les difficultés financières, sociales, psychologiques également, sont nombreuses. Alors que la vie commence à reprendre son cours, nous ne pouvons pas encore mesurer pleinement les crises que nous sommes amenés à affronter dans les mois à venir.

Avec le collectif citoyen des Ateliers Kremlinois, nous proposerons aux Kremlinois des espaces de dialogue. Ils seront sûrement dématérialisés dans un premier temps. Témoignages, récits d’expérience, ressentiment, peurs, la façon dont les Kremlinois ont vécu et racontent leur confinement dit aussi beaucoup de l’état de notre ville. Nous pensons que c’est un moment important que de pouvoir partager son expérience personnelle.

Dans un temps plus immédiat enfin, les Ateliers Kremlinois continuent d’être force de proposition dans cette crise. Nous avons proposé au maire un bouclier communal, avec 10 propositions concrètes pour protéger les Kremlinois : aide financière aux familles, exonérations de loyers, accompagnement et soutien aux entreprises et commerçants, aide aux élèves en difficulté pendant l’été. Nous formulerons à nouveau ces propositions lors du conseil municipal du 2 juin.

Le 28 juin, construisons Le Kremlin-Bicêtre en commun !

Actualités