Jean-Luc Laurent

Soutenons notre hôpital !

20/02/2020



L’hôpital public et les services des urgences sont malades des politiques d’austérité imposées depuis des années. Je soutiens le mouvement social des personnels pour obtenir les moyens humains et financiers, ouvrir des lits d’hospitalisation et recruter.

J’ai visité récemment le service d’accueil des urgences de l’hôpital Bicêtre et rencontré, avec Jacques Hassin, le chef de service qui nous a informés des difficultés que vivent les personnels médicaux et de santé au quotidien. Nous leur avons apporté notre soutien.

Nous saluons l’ouverture du Centre Médical d’Appui par l’APHP et l’ARS. Ce centre qui est installé au sein des urgences, est une consultation faite par des médecins de ville. C’est une réponse intéressante pour les habitants qui ont besoin d’une consultation médicale. De plus, cela permet de réduire les attentes aux urgences. Enfin, ce centre médical organise une permanence de garde médicale le soir et le week-end. Les patients sont orientés par les urgences et peuvent s’inscrire pour une consultation par le site Doctolib. C’est une bonne nouvelle pour notre ville.

Par contre, nous avons pu constater que le dispositif « zéro brancard » n’a pas de réalité tangible : les patients restent en attente de lits disponibles et patientent sur des brancards. Le zéro brancard nous est apparu comme une pure opération de communication sans résultat en raison de l’insuffisance de lits ouverts. Il est urgent d’obtenir des moyens supplémentaires avec des ouvertures de lits et le recrutement de personnels.

C’est dans ce contexte que les municipales appellent des engagements concrets pour notre hôpital : la ville soutiendra l’hôpital Bicêtre et le service des urgences pour obtenir les moyens de conduire leur mission au service de la santé des citoyens du territoire et nous accompagnerons l’accès au logement de proximité des personnels hospitaliers. La Maison universitaire et pluridisciplinaire de Santé que nous voulons créer pour avoir une offre supplémentaire de médecins, de professionnels de santé et sortir de la désertification médicale qui nous concerne aussi, épaulera le nouveau Centre Médical d’Appui situé au service des Urgences.

Agir pour notre hôpital est une nécessité qui doit mobiliser le maire et son équipe. Hier nous avons obtenu des ouvertures de services essentiels comme la maternité et les urgences cardiaques avec la création de l’USIC qui est enfin en service. Ayant été en première ligne comme maire aux côtés des médecins et des professionnels de santé pour obtenir ces deux services, je sais que l’action d’un maire aux côtés de notre hôpital et des personnels est décisive.

Actualités