Jean-Luc Laurent
 
Jean-Luc Laurent - Le site



Facebook
Twitter


Fusion des OPH : nos logements sociaux en danger

17/05/2019

La loi ELAN impose une fusion des offices d'HLM en 2021 pour créer de grandes technostructures : cela menace la politique sociale du logement de proximité à laquelle nous sommes attachés



Au Kremlin-Bicêtre, le maire a entamé des discussions avec les villes voisines pour aboutir à la fusion précipitée des OPH. Il n’a pas jugé utile d’associer les locataires et les Kremlinois. Nous nous opposons à ce projet de centralisation des décisions et d’éloignement des locataires !

Nous refusons que KBH disparaisse et que nos logements dépendent d’autres villes !

Une fusion avec les OPH de Cachan, Gentilly et Arcueil aura pour conséquence une dépendance des logements du Kremlin-Bicêtre aux villes voisines. Dans la fusion, notre ville sera minoritaire.

Alors que le marché de l’immobilier s’emballe, que le nombre de demandeurs de logements ne cesse d’augmenter, que les jeunes de la ville rencontrent des difficultés pour se loger, nous devons continuer à gérer nos logements sociaux au Kremlin-Bicêtre, au service de tous les Kremlinois.

Nous pouvons résister au regroupement à marche forcée des offices HLM. D’autres choix sont possibles. À Créteil, le maire a fait le choix de regrouper le parc social dans une société d’économie mixte (SEM), ce qui évite d’avoir à construire un OPH énorme pour respecter le seuil fixé par la loi. À Ivry-sur-Seine, le maire a organisé une consultation par référendum de tous les locataires du parc social : ils ont choisi à plus de 70 % la création d’une société coopérative.

Par ailleurs, le maire raconte des histoires : les diminutions de ressources qui touchent les OPH ne permettront pas au nouvel office de garder à terme une structure de proximité par ville. Il y a fort à parier que d’ici quelques années, le service fourni aux locataires kremlinois perde en qualité, au regard de la taille énorme de la structure du nouvel OPH.

La décision a été prise sans consulter les locataires de KBH !

La loi oblige la disparition des offices d'HLM de moins de 12 000 logements en 2021. Il n'y a donc aucune urgence à décider maintenant. D'autant qu'en mars 2020 se tiennent les élections municipales. C'est lors des élections municipales que les citoyens doivent décider directement de l'avenir de KBH.

J'ai voté contre cette fusion !

J'ai voté contre ce projet de fusion lors du conseil d’administration de Kremlin-Bicêtre Habitat le 25 mars 2019.

Oui, une alternative existe : la création d’une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif). Elle permettrait de mettre autour de la table les locataires, les salariés de l’OPH et les élus. Elle garantit aussi une structure pérenne sur la ville et évite de construire une entité bureaucratique trop importante. Ce qui compte, c’est d’être proche des locataires pour répondre au mieux à leurs attentes. Nous défendons une gestion de proximité : c’est la seule façon de prendre en compte les besoins des Kremlinois.

Mobilisons-nous pour garder nos logements sociaux : créons une société coopérative !

Moi aussi, je veux garder mon logement : j'imprime et je retourne le coupon à Jean-Luc Laurent, 30 Rue du Général Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre

Retrouvez ci-dessous le tract que nous diffusons :
tract_oph_def.pdf Tract_OPH_def.pdf  (227.9 Ko)

Mon actualité