Jean-Luc Laurent
 
Jean-Luc Laurent - Le site



Facebook
Twitter


Solidarité pour Notre-Dame : le maire dit non, les citoyens disent oui !

29/06/2019

Le maire du Kremlin-Bicêtre a refusé la proposition que je lui ai présentée afin que la ville participe à l’effort de solidarité pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame. Cette décision est incompréhensible.



De nombreuses collectivités territoriales dont la ville de Paris, la Métropole du Grand-Paris, la région Île-de-France, le conseil départemental du Val-de-Marne, tous les départements de notre région et de nombreuses communes se sont spontanément portées volontaires pour participer à la reconstruction de Notre-Dame. Un élan national s’est créé avec plus de 230 000 citoyens-donateurs. Mais la ville du Kremlin-Bicêtre est absente de ce mouvement de solidarité.

Comment pourrait-on oublier que notre ville appartient, comme la ville de Paris, à la Métropole du Grand-Paris, ce qui lui confère un devoir de solidarité ?

La cathédrale Notre-Dame de Paris est un monument emblématique de Paris, le plus visité chaque année, un joyau de l'architecture du Moyen âge et un symbole de la France. Elle est le fruit d’une Histoire, elle appartient à notre patrimoine commun. Elle a accueilli des États généraux, la sacre de Napoléon, on y a joué La Marseillaise à la Libération : plus qu’un édifice religieux, elle appartient à ces monuments où la patrie elle-même est gravée sur le fronton.

Une nation se nourrit, partout et tout le temps, de rites et de symboles. La France, par son Histoire, en sait quelque chose. Avoir vu brûler Notre-Dame, c’est avoir vu brûler une partie de nous-mêmes. Personne ne peut rester indifférent.

Maintenant, le temps est à la reconstruction. Le Kremlin-Bicêtre, aux portes de Paris, à quelques stations de métro de Notre-Dame, qui est une ville touristique et a été autorisée à ce titre à percevoir une taxe sur les nuitées d'hôtel pour contribuer à la valorisation du tourisme, ne saurait s’en désintéresser. Penser qu’un tel chantier peut se passer de l’effort collectif des citoyens et des collectivités, c’est mépriser notre Histoire et insulter notre avenir. Je déplore cette décision du maire du Kremlin-Bicêtre et j’appelle les citoyens à faire un don pour reconstruire l’un des plus beaux symboles de la France.

Mon actualité