Jean-Luc Laurent
 
Jean-Luc Laurent - Le site



Facebook
Twitter


Circulation différenciée, Zone à faible émission (ZFE) : l'écologie punitive en action

02/07/2019

Agir contre le changement climatique est une exigence reconnue par tous. Depuis la crise sociale que nous avons connue ces derniers mois, je pensais qu'une autre exigence était aussi partagée : ne pas opposer la fiche de paie à la fin du monde.



La mise en oeuvre de la réglementation de la circulation différenciée pendant l'épisode de la canicule, puis celle de la Zone à faible émission qui devient permanente à partir du 1er juillet 2019 montrent que les anciens dispositifs particulièrement contestés dans leurs conséquences sociales, demeurent. Il est nécessaire de revoir ces dispositifs pour bâtir une écologie populaire au lieu d'une écologie punitive.

Depuis le 1er juillet, de nombreux Franciliens ne peuvent plus circuler en semaine de 8h à 20h , sans qu'aucun accompagnement social et économique sérieux ne leur soit proposé. La ZFE est une fabrique à inégalités : les propriétaires de véhicules les plus polluants sont souvent les plus modestes. Ainsi une ZFE précipitée aura pour seule conséquence de cantonner les plus modestes chez eux et de ne permettre qu’aux plus aisés de rouler.

La Métropole du Grand-Paris prévoit des interdictions massives de véhicules thermiques à horizon 2025 sans qu'aucune information n'ait été faite auprès des Franciliens. Les véhicules sans vignettes et ceux qui sont Crit'air 5 ne peuvent plus circuler dans 47 communes qui ont approuvé la ZFE, dont Le Kremlin-Bicêtre, parmi les 78 villes concernées dans le périmètre de l'autoroute A86. À Paris, les véhicules Crit'air 4 sont également interdits. En 2021, la circulation sera interdite aux véhicules Crit'air 4.

Une concertation a été ouverte pour recueillir les « avis » des citoyens mais la décision était déjà prise avant. Au Kremlin-Bicêtre, un débat a eu lieu au conseil municipal et en conclusion, le maire a annoncé une concertation ultérieure et a indiqué qu'il avait décidé que la ville serait un territoire de ZFE !

Avec Estéban Piard, conseiller municipal, et les autres élus de gauche, nous avons dénoncé cette écologie qui se construit contre les habitants et présenté des propositions pour préparer cette transition lors du débat sur la mise en place de la ZFE au Kremlin-Bicêtre. Nos propositions n'ont pas été retenues.

Les faits sont têtus et il est clair que ces modalités de limitation de l'usage de la voiture aboutissent à la différence des droits : selon que l'on soit riche ou pauvre, on n'est pas traité à égalité. Les pauvres et les couches moyennes qui ne peuvent pas changer de voiture pour des raisons budgétaires sont les victimes de cette politique. Il faut aussi préciser que 9 Parisiens sur 10 vont travailler à pied, à vélo et surtout en transports en commun. La ville de Paris bénéficie d'un bon maillage de transports en commun, mais c'est très loin d'être le cas en banlieue. Il est aberrant de vouloir copier Paris.

Pour ma part, je considère que la priorité est de développer des transports en commun en banlieue avec une bonne qualité de service pour donner aux citoyens une alternative à la voiture et je refuse qu'on oppose la lutte contre le réchauffement climatique et le pouvoir d'achat.

Mon actualité