Jean-Luc Laurent - Le site
 
Jean-Luc Laurent - Le site
Facebook
Twitter
Dailymotion


Grand Paris Express : les gagnants et les gagnants

Mercredi 26 Janvier 2011



SUJETS : Grand Paris


Grand Paris Express : les gagnants et les gagnants
Communiqué de presse- 26 janvier 2011

Jean-Luc Laurent, maire du Kremlin-Bicêtre et conseiller régional délégué spécial pour le Grand Paris, se félicite de l’accord intervenu entre l’Etat et la Région sur le futur réseau de transport. Cet accord est issu des propositions faites par Jean-Paul Huchon et le Ministre de la Ville. Le travail de celui-ci a permis le début d’un dialogue, jusque là rendu impossible par la méthode de Christian Blanc.

« Il faut juger l’accord sur trois critères fondamentaux : la bonne articulation des investissements immédiats et futurs, le choix d’un tracé réaliste permettant la desserte fine du territoire et l’étanchéité des financements. »

Sur le fond, le tracé et le nombre de gares retenus permettent d’offrir un maillage fin du territoire et de desservir des territoires densément peuplés et souvent enclavés. Le désaccord sur Saclay reste entier mais a été neutralisé pour ne pas constituer un élément de blocage à ce stade. Dans cette négociation, la Région a parlé au nom de toutes les collectivités de la métropole francilienne (les conseils généraux qui financent les transports franciliens mais aussi les communes et les intercommunalités).

Dans une République décentralisée, l’investissement de l’Etat se devait de respecter l’autonomie des collectivités, autonomie politique et budgétaire. En aucun cas, les collectivités locales n’avaient à payer un « grand chantier » du Président de la République décidé de manière unilatérale.

« La négociation a permis de consolider le financement du Plan de Mobilisation (RER, bus, métros, tramways) qui répond ici et maintenant aux difficultés que rencontrent les franciliens et qu’ils ont exprimé dans toutes les débats publics depuis le 1er octobre. Tout le monde est gagnant : les franciliens d’aujourd’hui, l’Ile-de-France de demain et l’ensemble des collectivités locales dont Jean-Paul Huchon a défendu les intérêts ».

A L'ASSEMBLEE